Ensemble, sauvons le Rollier d’Europe !

  • Description
  • Commentaires

Comment participer ?


En donnant pour ce projet, vous nous permettrez d’acquérir le matériel indispensable à la réalisation des actions :



  • matériel nécessaire à la construction de nichoirs (3 000 CHF)

  • matériel de terrain (échelles, enregistreurs de température, caméras et pièges photos) (8 000 CHF)

  • matériel d’étude et de suivi des rolliers (balises et bagues pour suivre les rolliers) (8 000 CHF)

  • impression des posters et des supports de sensibilisation pour le grand public (1 000 CHF)


Nous avons besoin dès maintenant de 10 000 CHF


sur les 20 000 CHF nécessaires à l’achat de tout cela pour pouvoir démarrer notre projet !



Qui va agir sur le terrain ?


A Rocha France travaille depuis 15 ans à la protection du Rollier d'Europe. Depuis 2002, nous avons mis en place un réseau de 50 nichoirs dans l'un des secteurs les plus importants pour la conservation du rollier en France : la Vallée des Baux de Provence. L'entretien et le suivi de ce réseau de nichoirs ainsi que les autres mesures de conservation mises en place (plantation de haies, mise en place de perchoirs...) ont permis une augmentation de la population de rollier sur ce territoire alors que la population continuait de baisser ailleurs en Europe.


Nous avons ainsi pu développer nos connaissances sur l'écologie et la protection du rollier, et développer une expertise sur l'espèce aujourd'hui reconnue au niveau international.


Que faire pour sauver le rollier ?


Avec votre aide, nous allons mettre en place de nouvelles actions de conservation en faveur du rollier avant qu’il ne soit trop tard. Notre objectif est aussi de développer et diffuser à l’échelle de l’Europe nos connaissances sur les bonnes pratiques favorables au rollier d'Europe, et échanger sur nos expériences respectives avec le plus grand nombre. Ce projet vise à :



  • mettre en œuvre de nouvelles actions de conservation en faveur du rollier d'Europe sur l'ensemble de son aire de reproduction en France: pose de nichoirs, plantation de haies, changement vers des pratiques agricoles durables

  • développer une expertise sur les bonnes pratiques de conservation favorables au rollier d'Europe : suivi des actions de conservation, évaluation de l’efficacité des nichoirs et autres outils artificiels, recensement de la population, étude des haies et des habitats favorables au rollier d'Europe à grande échelle

  • diffuser nos résultats sur les bonnes pratiques à l'ensemble des partenaires européens et africains dans la conservation du rollier : publication de posters et de brochures, rédaction d'articles scientifiques, participation à des conférences et à des colloques


Le Rollier d’Europe – une espèce emblématique à protéger




  • L’un des plus beaux oiseaux d’Europe




Le Rollier d'Europe Coracias garrulus est l'un des oiseaux les plus charismatiques d'Europe. Son plumage turquoise azuré en fait l'un de nos oiseaux les plus colorés. Grand migrateur, il traverse chaque année le Sahara et la mer méditerranée depuis l'Afrique Australe pour venir nicher et élever ses jeunes sur notre continent, un exploit de plus de 6000 km. Il s'installe à partir du mois de mai dans les contrées les plus chaudes : pourtour méditerranéen en premier lieu, mais aussi Europe centrale et de l'Est.




  • Une espèce menacée de disparition




Autrefois très abondant, le Rollier d'Europe est aujourd'hui menacé de disparition. Il a disparu en quelques décennies de la Scandinavie, d'Allemagne, de République Tchèque, de Slovaquie, de Slovénie, de Croatie, et on ne compte plus que quelques dizaines de couples dans les pays Balte, la Biélorussie et la Pologne. Ses populations sont en recul partout en Europe, d'Est en Ouest et du Nord au Sud, à de rares exceptions près. Protégé au niveau européen par la directive « oiseaux », il est considéré comme vulnérable sur la liste rouge européenne des espèces menacées.




  • Une espèce indicatrice de bonnes pratiques agricoles




Le rollier est un excellent bioindicateur de l'agriculture durable. Il utilise des cavités naturelles creusées par les pics pour nicher et sa présence témoigne donc de la présence de vieux arbres et de haies. Ses besoins en gros insectes pour se nourrir le rendent particulièrement sensible à l’utilisation des insecticides. De plus, sa présence s'accompagne de celle de nombreuses autres espèces menacées qui partagent les mêmes besoins écologiques, telles que la chevêche d'Athéna, le hibou petit duc, la huppe fasciée, les pies grièches et bien d'autres encore : en protégeant le rollier ce sont toutes ces espèces que nous protégeons, et nous encourageons une agriculture respectueuse de la nature !


Contact : timothee.schwartz@arocha.org / Site internet : www.arocha.fr


This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Mettez à jour aujourd'hui !