« Boom Bamboo » lutte contre la déforestation à Madagascar

  • Description
  • Commentaires

Projet pilote novateur dans le domaine de l’énergie


Montant recherché : 15'000.-


Un bambou magique


95% de la population de Fort Dauphin cuisine au charbon de bois et en consomment 10'500 tonnes par an. Ce charbon est produit là où les arbres de la forêt primaire sont abattus avec une méthode artisanale peu efficace.


La destruction de la forêt primaire a des conséquences terribles à Madagascar. En détruisant la forêt, c’est la fertilité des sols que l’on détruit. Toute la chaine de production alimentaire locale est par conséquent menacée.


Le bambou à parois épaisse permet de faire du charbon de bois en utilisant peu de surface et dans des sols pauvres non-utilisés pour la production de la nourriture.


Une équipe compétente


Ce projet pilote est mené par une équipe de spécialistes expérimentés en développement durable et en agriculture biologique au Sud de Madagascar, à proximité de Fort Dauphin.


Persévérance dans la recherche expérimentale


Ce bambou spécial (non invasif) a été multiplié et planté sur place il y a 5 ans. Plusieurs variantes de production ont été expérimentées et optimisées sur la surface de 30 hectares et arrivent actuellement à maturité. Il a fallu 5 ans d’investissements (400'000 $) dans ce projet pilote prometteur. Ce serait un immense encouragement pour l’équipe de recevoir un coup de pouce financier en 2017 pour arriver à commercialiser la production, et vendre sur le marché local du charbon de bois fait à partir de ce bambou. La Fondation COLIVER s’engage à soutenir ce projet en 2017 à hauteur de 50% du budget, qui se monte à Sfr.75'000.- sur une année. L’équipe pense arriver à l’équilibre financier en commercialisant ce charbon de bambous. Ils améliorent constamment leur méthode de production et également la structure de leur entreprise sociale au bénéfice des populations locales.


Améliorer les rendements à tous les niveaux


Parallèlement l’équipe travaille sur un procédé de transformation du bois (bambou) en charbon de bois. Il triple le rendement par rapport au mode de production traditionnel.


La plantation de bambous se fait à proximité des lieux d’utilisation. Cela nécessite donc moins de transports.


Les foyers améliorés permettent une augmentation du rendement de l’ordre de 30 à 40%. Ils sont déjà disponibles sur place.


En lançant cette culture du bambou à parois épaisse, ce sont des arbres de la forêt primaire qui sont sauvés.


Un triple bénéfice


Ce projet…



  1. Aide les plus pauvres à acheter du charbon de bois à moindre coût. Pour une famille, ceci représente parfois 20% du revenu.

  2. Permet de sauver la forêt primaire en offrant une alternative économique et écologique optimale pour la cuisson de la nourriture.

  3. Permet de diminuer les émissions de CO2 en travaillant sur l’amélioration de l’efficacité de toute la chaîne de production, de transformation, de transport, d’utilisation du charbon de bois.


Télécharger la fiche projet


This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Mettez à jour aujourd'hui !