Les groupes d’épargne et de crédit ont tous le même objectif : aider les femmes à faire face aux défis économiques. Chaque groupe fonctionne de la même manière : le nombre d’adhérentes est limité à 30 et des règles de conduite sont à respecter.

Un groupe se compose généralement d’amies, de voisines, de membres d’une même famille. Le fait que les femmes se connaissent avant d’adhérer au même groupe établit un lien de confiance dès le début.

Sous la supervision de l’animateur ou l’animatrice, les femmes se retrouvent une fois par semaine, en matinée ou dans l’après-midi, pour la réception des cotisations individuelles, les remboursements de prêts et l’octroi des nouveaux prêts.

>> Les cotisations se feront sur une année complète et seront renouvelables au terme de ce premier cycle d’épargne. La fin d’un cycle est en même temps le début d’un nouveau cycle. Le projet est donc appelé à perdurer après sa mise en place.

La présence aux réunions est obligatoire et la ponctualité exigée. Lorsqu’une femme ne peut pas participer à une réunion, elle avertit une amie et lui remet sa cotisation hebdomadaire pour qu’elle la verse en son nom. Une absence non signalée à l’avance et non justifiée est mal acceptée par les membres du groupe. Chaque femme membre a donc un certain devoir moral vis-à-vis des autres.

Les réunions se tiennent généralement à côté du marché ou non loin de la place principale du village, à l’ombre des arbres. Les rencontres sont aussi l’occasion pour les femmes de passer un moment agréable. Elles s’informent mutuellement sur les actualités du village, échangent des astuces, parlent de leurs soucis. Une vraie solidarité règne au sein d’un même groupe : « Lorsqu’une femme a un événement heureux ou malheureux, les autres se mobilisent pour la soutenir, et ça c’est un grand avantage du groupe. »

De petits services sont également rendus avec plaisir pendant les rencontres. Lorsqu’une femme a besoin d’aide pour son activité génératrice de revenus, les autres lui donnent un coup de main gratuitement. Elles l’aident par exemple à arranger les feuilles comestibles destinées à la vente ou encore à décortiquer des arachides. « Le fait de nous rencontrer régulièrement renforce notre solidarité et rend la vie sociale plus belle. »

En soutenant la formation de groupes d’épargne EPC, vous pouvez changer radicalement la vie des femmes des villages de Nobili, Loanga et Zagablé. Rendez-vous sur notre page de collecte !

Soutenez ce projet:

Création de 15 groupes d’épargne communautaire pour les femmes