Sita Congo nourrit sa famille en pratiquant l’agriculture et l’élevage. Chaque année, à la saison des pluies, il investit au moins 100’000 francs CFA (CHF 165,50) dans la production. Lorsqu’il fait des bénéfices, ils ne sont pas très élevés.

Il cultive 6,5 ha : principalement du sorgho (2 ha), du coton (2 ha) et du maïs (1,5 ha), mais aussi de l’arachide (0,5 ha), du riz (0,25 ha) et du haricot (0,25 ha). En 2016, tous les rendements du coton (1’500 kg) ont été vendus, ainsi que les 2/3 du sorgho (14’000 kg), de l’arachide (200 kg) et du riz (27 kg). Le reste des récoltes a permis de nourrir son foyer de 12 personnes.

Sita pratique aussi le maraîchage pluvial et cultive de l’aubergine, de la courgette et du cumba, mais il n’a rien planté en 2016.

2016 n’a pas été une mauvaise année : les 209’000 CFA (CHF 319.-) investis en intrants (engrais, pesticides, herbicides) ont permis d’obtenir un bénéfice de 331’875 CFA (CHF 506.-) de bénéfices. Mais, certaines années, Sita ne récupère même pas la somme investie et rencontre des difficultés financières pour nourrir sa famille.

L’aménagement de l’une des parcelles agricoles de la famille Congo en Champ familial bocager (CFB) lui garantira l’autosuffisance alimentaire sur le long terme.

Soutenez ce projet:

L’autosuffisance alimentaire pour la famille Congo au Burkina Faso