Blog

12 fermières se sont retrouvés dans le village d’Amegnran

12 fermières se sont retrouvés dans le village d’Amegnran

Du 14 au 18 août 2017, 12 fermières et fermiers se sont retrouvé-e-s dans le village d’Amegnran. Avec les animateurs du Secaar, ils ont partagé leurs expériences et savoir-faire en lien avec les bonnes pratiques agroécologiques mises en œuvre. Chaque année, de telles rencontres sont organisées sous la houlette du Secaar dans le cadre du programme de promotion de la souveraineté alimentaire au Togo et au Bénin. Des démonstrations sont également à l’ordre du jour. Chaque agricultrice et agriculteur est ...

En savoir plus
Le village de Séloghin, un exemple à suivre

Le village de Séloghin, un exemple à suivre

Dans le village de Séloghin, dans le quartier de Nawoumbéogo, un forage a pu être construit à proximité des habitations. Avant, le quartier était dépourvu de source d’eau. Les habitants, notamment les femmes, se rendaient à l’école primaire située dans un autre quartier pour espérer revenir avec quelques bidons d’eau. La construction du forage a changé la vie des habitants. À n’importe quel moment de la journée, en peu de temps, chaque femme a la possibilité de puiser la quantité ...

En savoir plus
Forage à Togsé, dans le quartier de Toéyoko

Forage à Togsé, dans le quartier de Toéyoko

Dans le village de Togsé, situé dans le Centre Sud du Burkina Faso, l’eau est une denrée rare pour ses 2’540 habitants. Dans le quartier de Toéyoko qui compte 360 habitants, l’unique source d’eau est issue d’une rivière insalubre située à environ 5 km des habitations. Dans cette région, seulement 7% de la population dispose d’un assainissement d’eau privatif. Ce manque d’eau paralyse la vie quotidienne de la population et le développement du village. En effet, dans ces conditions il ...

En savoir plus
Que pensent les hommes des groupes d’épargne réservés aux femmes ?

Que pensent les hommes des groupes d’épargne réservés aux femmes ?

À Loanga, l’un des villages burkinabè concerné par la création des groupes d’épargne et de crédit, on pourrait facilement croire que les deux groupes déjà créés sont mixtes bien que ce ne soit pas le cas. Les hommes aiment simplement participer aux rencontres des femmes. Le chef du village ne raterait en aucun cas une réunion, car il estime être garant de la réussite du projet. « Nous participons avec joie aux réunions pour témoigner aux femmes notre soutien. Le projet ...

En savoir plus
Fonctionnement d’un groupe d’épargne EPC

Fonctionnement d’un groupe d’épargne EPC

Les groupes d’épargne et de crédit ont tous le même objectif : aider les femmes à faire face aux défis économiques. Chaque groupe fonctionne de la même manière : le nombre d’adhérentes est limité à 30 et des règles de conduite sont à respecter. Un groupe se compose généralement d’amies, de voisines, de membres d’une même famille. Le fait que les femmes se connaissent avant d’adhérer au même groupe établit un lien de confiance dès le début. Sous la supervision de l’animateur ...

En savoir plus
La famille Congo vit de l’agriculture

La famille Congo vit de l’agriculture

Sita Congo nourrit sa famille en pratiquant l’agriculture et l’élevage. Chaque année, à la saison des pluies, il investit au moins 100’000 francs CFA (CHF 165,50) dans la production. Lorsqu’il fait des bénéfices, ils ne sont pas très élevés. Il cultive 6,5 ha : principalement du sorgho (2 ha), du coton (2 ha) et du maïs (1,5 ha), mais aussi de l’arachide (0,5 ha), du riz (0,25 ha) et du haricot (0,25 ha). En 2016, tous les rendements du coton (1’500 ...

En savoir plus

Leya a été choisie pour démarrer une classe d’alphabétisation

Leya Tordo, mère de 6 enfants, vit dans le village dangaleat de Barlo où son mari est pasteur de l’église du village. Elle arrêté ses études en 1995 après trois années passées au secondaire. En 2007, elle a été choisie par l’Association pour la Langue Dangaleat pour être formée comme enseignante d’une classe d’alphabétisation pour adultes. Depuis, elle enseigne fidèlement à plus de 38 femmes de son village qui veulent apprendre à lire, à écrire et à faire de simples calculs dans ...

En savoir plus
Alphabétisation au centre du Tchad - Wycliffe

Alphabétisation au centre du Tchad – Wycliffe

Hawa Djibrine, une femme de 25 ans et mère de trois enfants, vit à Baldjé, dans la région du Guéra, au centre du Tchad. Elle a quitté l’école en 2000 après l’obtention de son BEPC (4 ans d’études secondaires). En janvier 2008, l’Association de Développement de la Langue Dadjo, sa langue maternelle, a ouvert un centre d’alphabétisation pour adultes dans son village. Hawa y est venue se former comme enseignante d’alphabétisation, et depuis trois ans, elle a aidé plus de ...

En savoir plus

Vidéo de présentation du site de financement participatif Igive2.help

Une autre façon de se présenter le site de financement participatif. Toute l’équipe de igive2.help à le plaisir de vous présenter sa première vidéo. Durant 40 secondes, nous expliquons simplement comment fonctionne notre concept de crowdfunding de façon concrète. Cette vidéo de promotion est à partager 😉 Télécharger directement cette vidéo pour vos présentations ici Tweet

En savoir plus

L’union fait la force: les Ong’s se mobilisent

Communiqué de presse Igive2.help, une nouvelle plateforme de dons participatifs qui rassemble 20 ONG’s, voit le jour en Suisse romande. S’inscrivant dans l’action de StopPauvreté, lancés par le réseau d’associations INTERACTION, les projets Igive2.help se positionnent dans la lutte contre la pauvreté et le réchauffement climatique dans l’esprit de la COP21 et les Objectifs du Développement Durable (ODD) définis par l’ONU. Igive2.help est une plateforme de dons participatifs qui met en relation les donateurs et les projets de plus de ...

En savoir plus

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Mettez à jour aujourd'hui !