Du 14 au 18 août 2017, 12 fermières et fermiers se sont retrouvé-e-s dans le village d’Amegnran. Avec les animateurs du Secaar, ils ont partagé leurs expériences et savoir-faire en lien avec les bonnes pratiques agroécologiques mises en œuvre. Chaque année, de telles rencontres sont organisées sous la houlette du Secaar dans le cadre du programme de promotion de la souveraineté alimentaire au Togo et au Bénin. Des démonstrations sont également à l’ordre du jour. Chaque agricultrice et agriculteur est encouragé-e à mettre en place un jardin de plantes médicinales, améliorant ainsi la santé de la population.

Cliquer sur notre projet ci-dessous !

De l’eau pour les rizicultrices et riziculteurs au Togo